Liste des séances

Aucune séance programmée.

Film à la carte

Pour programmer et réserver une séance de ce film, merci de nous contacter directement : ecranlarge@grignoux.be ou 02.851.01.07

Rien à  foutre

Sous ce titre complètement rock’n’roll et désinvolte, Emmanuel Marre et Julie Lecoustre signent le portrait turbulent et sensible d’une jeune femme contemporaine, brillamment incarnée par la touchante Adèle Exarchopoulos
Cassandre, 26 ans, est hôtesse de l’air dans une compagnie low-cost. Vivant au jour le jour, elle enchaiÌ‚ne les vols et les feÌ‚tes sans lendemain, fideÌ€le aÌ€ son pseudo Tinder « Carpe Diem ». Une existence sans attache, en forme de fuite en avant, qui la comble en apparence. Alors que la pression de sa compagnie redouble, Cassandre finit par perdre pied. Saura-t-elle affronter les douleurs enfouies et revenir vers ceux qu’elle a laissés au sol ?

Réalisateur du court métrage Le Film de l’été et du moyen D’un château l’autre, Emmanuel Marre a élaboré une manière bien à lui de fabriquer ses films, privilégiant l’improvisation du jeu et la spontanéité de la mise en scène. Il retrouve ici – avec la coréalisatrice Julie Lecoustre – cette esthétique « lo-fi », un peu à l’arrache, qui accueille les accrocs et les imperfections du réel, faisant surgir l’émotion ou le sous-texte politique hors de situations très ordinaires.

C’est en suivant son quotidien en tant qu’hôtesse de l’air que l’on décèle les difficultés du métier, se reflétant surtout dans le manque de considération qu’on lui porte. Cassandre doit répondre à un protocole strict, garder le sourire en toutes circonstances, et répéter une série de gestes aliénants qui n’ont pour seul avantage que de lui permettre de dissoudre ses tourments existentiels sous l’uniforme de la compagnie. Si elle semble se satisfaire de cet emploi du temps irrégulier, chaotique, entre les vols et une vie au sol où elle partage une collocation à Lanzarote avec d’autres collègues, on sent très vite qu’il y a une faille chez Cassandre, une brisure intérieure d’où s’échappe une grande mélancolie, sur laquelle la deuxième partie du film s’attardera davantage.

Depuis son interprétation dans La Vie d’Adèle, nous avions rarement vu l’actrice Adèle Exarchopoulos filmée avec une telle intensité. Elle partage ici l’écran avec des acteurs non professionnels (notamment de vraies hôtesses de l’air) et a suivi les réalisateurs dans leur recherche d’authenticité absolue, allant parfois même jusqu’à tourner des scènes dans des avions en plein vol. Il ressort de ce dispositif en « direct » – en gros plan et sous une lumière naturelle – une présence à l’écran incroyable, presque organique.

Toute en émotions retenues, elle nous transporte dans ce personnage de jeune femme complexe, paumée, faisant de son mieux pour composer avec une tristesse devenue encombrante.

 

Réalisé par:

Durée:

Année:

Pays:

Niveau scolaire:

Images