Liste des séances

Aucune séance programmée.

La Traversée

Pour toute suggestion d’animation, merci de contacter Ecran large sur tableau noir Bruxelles.
Animation(s) proposée(s) :
  • Atelier philosophique (Philocité) plus d'infos
  • Atelier philosophique (Asbl Imprudence) plus d'infos
  • Discussion autour des migrations et des centres fermés (Women Now) plus d'infos
  • Un dossier pédagogique est disponible pour ce film : suivre ce lien pour plus d'infos

    Âgés d’une dizaine d’années, Kyona et Adriel vivent dans le petit village de Novi Varna avec l’insouciance propre à leur jeune âge, au sein d’une famille unie et aimante. Mais un jour, des miliciens attaquent le hameau avec une rare violence : incendies, meurtres, pillages, exactions... La famille n’a plus guère le choix : il faut partir. Rapidement arrêtés à bord du train qui les emmène vers l’ouest, les parents laissent à Kyona le soin de conduire son petit frère à Arcata, où un cousin doit les accueillir. Propulsés seuls sur les chemins de l’exil, sans argent ni repère, les deux enfants vont connaître le sort qui est aujourd’hui bien souvent celui réservé aux dizaines de milliers de mineurs non accompagnés qui, comme eux, ont choisi l’exode pour trouver une vie meilleure mais sont finalement tombés sous la coupe de trafiquants, exploités à diverses fins (travail peu ou non rémunéré, prostitution...) et finalement emprisonnés...

    Cette épopée dramatique en forme de voyage initiatique vers l’adolescence s’inscrit dans une époque et des lieux indéterminés, ce qui donne au film une vraie portée universelle tout en permettant de l’inscrire dans le registre du conte. Puisant son inspiration à la fois dans l’actualité tragique des migrants et dans son histoire personnelle – ses grands-parents ont dû fuir Odessa en raison des pogroms antisémites menés dans l’Empire russe au début du XXe siècle tandis que sa mère s’est clandestinement réfugiée en zone libre au début de la Seconde Guerre mondiale –, Florence Miailhe exprime le vécu de ces deux enfants à travers des images d’une force et d’une beauté époustouflantes. Peintes sur plaques de verre sous l’œil même de la caméra, ces images composent autant de tableaux aux contours mouvants et imprécis, où la noirceur se fond dans une palette de couleurs particulièrement expressives.

     

    Public : 

    De 10 à 14 ans environ

    Quelques aspects du film à exploiter

    • Une histoire universelle
    • La migration : causes et conséquences
    • Les réfugiés de guerre
    • Les MENA sur les routes de l'exil
    • L'univers graphique du film

    Réalisé par:

    Durée:

    Année:

    Pays:

    Niveau scolaire:

    Images