Réservez votre séance !
Film à la carte

Pour programmer et réserver une séance de ce film, merci de nous contacter directement : ecranlarge@grignoux.be ou 02.851.01.07

Réservation et renseignement

04 222 27 78
secretariat@grignoux.be

Ces séances sont destinées au public scolaire (élèves et enseignants) et nécessitent une réservation préalable.

J’accuse

Avec J’accuse, Roman Polanski signe un retour en force étonnant et aborde l’Affaire Dreyfus à travers le point de vue du colonel Picquart, un homme déterminé à ce que la vérité se fasse jour. Grand Prix du Jury à la toute récente Mostra de Venise

En 1895, dans un contexte social particulièrement propice à l’antisémitisme et à la haine de l’Empire allemand à la suite de son annexion de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine, le capitaine Alfred Dreyfus, jeune officier juif, est condamné à la réclusion à perpétuité sur l’île du Diable pour avoir livré des documents secrets français à l’Allemagne. Si le titre J’accuseest une référence directe au pamphlet qu’Émile Zola a rédigé à l’attention du Président français au sujet de cette affaire, le film est, lui, une adaptation du livre D. de Robert Harris (avec qui Polanski avait déjà collaboré pour The ghost writer), qui raconte les faits et comporte de nombreux détails et rebondissements. C’est le colonel Marie-Georges Picquart (interprété par Jean Dujardin) qui est ici le héros de l’histoire. Après avoir participé à la condamnation de Dreyfus, il va remplir un nouveau rôle militaire en tant que chef des renseignements. Cette position l’amène à analyser des secrets et suivre des pistes, dont une qui, semblerait-il, pourrait innocenter Dreyfus. À partir de ce moment, Piquard va se donner corps et âme pour mener sa mission à bien.

J’accuse est une œuvre forte et nécessaire, extrêmement méticuleuse qui, au-delà d’une reconstitution historique, vire habilement au thriller d’espionnage. Elle nous apporte un éclairage passionnant sur cette affaire et dénonce un système judiciaire défaillant, un antisémitisme ambiant ainsi que les conséquences négatives de la pression que la presse et l’opinion publique peuvent exercer. Au casting, on retrouve un florilège de comédiens français : Louis Garrel en Dreyfus, Mathieu Amalric, Emmanuelle Seigner, Denis Podalydès et Melvil Poupaud, pour ne citer qu’eux. Enfin, l’harmonie dégagée par l’ensemble impressionne : le travail sur la photographie, les décors, les costumes et la musique est fabuleux et nous plonge efficacement dans le cadre imposant et oppressant du récit.

Réalisé par:

Durée:

Année:

Pays:

Niveau scolaire:

Images